La semaine dernière, deux travailleuses de la Table se sont rendues à Manawan afin d’assister à la première rencontre de comité de suivi du projet Waska Sakihitohin.

Ce projet, c’est le fruit d’une collaboration longue de plusieurs mois entre la TCMFM, à travers le projet “La force de l’inclusion de toutes les femmes en Mauricie : la TCMFM, un organisme phare !” et les femmes de Manawan, en particulier les élues porteuses du dossier “femmes”, Claudia Newashish et Céline Quitich, et la responsable des services sociaux et de santé, coordonnatrice du projet “Mirerimowin”, Annick Flamand.

Le projet a été déposé une première fois au Secrétariat à la Condition Féminine, mais n’a pas reçu de financement. Cependant, quelques mois plus tard, le SCF lui-même nous interpellait pour redéposer le projet au sein d’un programme plus spécifique aux populations autochtones. Après un passage rapide sur la table à dessins pour ajuster les échéances et le budget, le projet était déposé et le financement accepté.

C’est alors que Tiffany Flamand, intervenante Mirerimowin, entre dans le tableau. C’est elle qui sera chargée de projet pour mener à bien les activités de Waska Sakihitohin.

Et ces activités, en quoi consistent-elles ?

Nous souhaitions agir en prévention, auprès de tous et toutes les membres de la communauté de Manawan, pour enrayer les violences conjugales et familiales, et lutter contre leur banalisation.

Il s’agit d’intervenir positivement auprès des hommes, des jeunes et des femmes afin que chacun et chacune comprenne les mécanismes et le cycle de la violence, puisse l’identifier, et trouver les ressources qui permettront une meilleure gestion des émotions et l’apaisement des relations familiales.

Pour cela, ce sont tous les services de la communauté qui sont mis à contribution, depuis les élus du conseil de Manawan, jusqu’aux services familles et enfance, services de police, et évidemment les services sociaux et de santé. Le projet s’inscrit dans la poursuite des activités sociales et communautaires développée à Manawan, et en complément des services déjà offerts, notamment aux hommes du programme Atos.

C’est un immense et beau défi que Tiffany, entourée de ses partenaires, s’apprête à relever. Et elle est déjà très occupée !

Et les travailleuses de la TCMFM, la-dedans ? Après avoir participé à l’écriture du projet, il fallait passer le dossier, et aider Tiffany à prendre en main ses nouvelles responsabilités de chargée de projet. Et bien sûr, il y avait la fébrilité et le goût de voir ce projet écrit il y a plus d’un an se concrétiser !

La TCMFM restera en appui, depuis Trois-Rivières, selon les besoins de Tiffany. Il est certain que nous aurions le goût de retourner à Manawan, mais force est d’admettre que la chargée de projet sur place à tous les atouts en main pour le mener à bien !

Si vous souhaitez en savoir davantage sur le projet, il est toujours possible de contacter Laura, qui vous mettra en lien avec Tiffany si cela est pertinent ! Écrivez à agente.projet@tcmfm.ca