Forte de la diversité d’actions de ses membres provenant de différents secteurs d’activités, la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie (TCMFM) se présente comme un lieu de concertation et d’action qui intervient dans des situations qui mettent en jeu les intérêts et les conditions de vie des femmes. Au début de cette quatrième décennie d’existence, la TCMFM c’est : 34 groupes membres, 12 membres individuelles et 3 travailleuses.

La TCMFM divise ses actions en quatre axes : Vie associative et gestion interne ; Mobilisation avec le mouvement des femmes et communautaire ; Femmes, pouvoir et développement ; Bien-être des femmes, santé et ses déterminants.

C’est dans le cadre du premier axe, Vie associative et gestion interne, que la TCMFM organise deux ou trois rencontres de concert’action par année sur différents sujets, afin de favoriser la compréhension et l’appropriation des enjeux en matière de condition féminine par ses membres ; qu’elle fait l’envoi du bulletin électronique Le Courri’Elles permettant ainsi à ses membres d’avoir accès à toute l’actualité féministe ; qu’elle alimente un site web, une page Facebook et un compte Twitter selon l’actualité et la promotion d’activités à faire. De plus, la TCMFM est lauréate du gala reconnaissance Éclair de jeunesse du volet « Organisme favorisant la réussite des jeunes », elle est finaliste pour le prix Reconnaissance Conciliation Travail-Famille, présentée par le ministère de la Famille et des Aînés du Québec au gala de la Jeune Chambre de commerce de la Mauricie et finaliste aux Prix égalité du Secrétariat à la Condition Féminine.

Dans le cadre du deuxième axe, Mobilisation avec le mouvement des femmes et communautaire, la TCMFM appuie ou participe à plusieurs lettres, promotion, mobilisation dans le but de favoriser la concertation de ses membres pour promouvoir une société sans pauvreté et sans violence ; elle organise, participe et soutien ses membres dans l’organisation de différentes mobilisations dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes (8 mars), par exemple ; elle organise et participe à différentes mobilisations dans le cadre de la Marche mondiale des femmes.

C’est la TCMFM qui est l’organisatrice hôte de l’action provinciale de la Marche mondiale des femmes (MMF) au Québec en 2015. Plus de 10 000 personnes étaient présentes le 17 octobre 2015, lors de cette importante journée. C’est à la suite de ces activités qu’une forte relation de collaboration s’est créée entres les femmes atikamekw et la TCMFM.

Dans le cadre du troisième axe, Femmes, pouvoir et développement, la TCMFM rédige un avis régional Femmes et pauvreté et en fait la présentation à l’Alliance pour la solidarité et l’inclusion sociale en Mauricie ; elle réalise un Guide d’implantation d’une politique d’égalité et de parité et fait une tournée afin de présenter ce guide aux municipalités, commissions scolaires ainsi qu’aux assemblées générales d’étudiant.es. ; elle développe et produit la trousse « Déesse de l’ADS », un outil vulgarisé qui permet à la TCMFM d’outiller les groupes de femmes dans leur mandat de représentation ; elle participe à des lieux de concertation régionaux afin de promouvoir l’utilisation de l’ADS+ et de répondre aux besoins et intérêts spécifiques des femmes. La TCMFM développe et coordonne plusieurs projets, tels que :

Mauriciennes d’influence (permet différentes réalisations tel que : cinq galas, activités de réseautage et de formation, banque de candidates, bulletins de liaison et d’information, projet VITAL, colloques, etc.);

Plus de femmes en politique, les médias et les instances municipales, des acteurs clés ! (vise à aplanir certains obstacles rendant la participation des femmes en politique municipale plus difficile et à accroitre la voix des femmes dans l’espace public);

Accord de collaboration (permet, entre autres, la production d’États des lieux régional et territorial : l’égalité entre les femmes et les hommes et entre toutes les femmes);

L’accès des femmes à l’emploi en Mauricie, une priorité ! (vise à améliorer l’accès à l’emploi des femmes).

Dans le cadre du quatrième axe, Bien-être des femmes, santé et ses déterminants, la TCMFM lance et diffuse le portrait sur la santé des femmes en Mauricie en partenariat avec l’UQTR de Trois-Rivières ; lance le concours « Mon image Ton regard », qui permet aux 13-17 ans de s’exprimer sur les effets néfastes de l’hypersexualisation ou d’une préoccupation excessive de l’image corporelle ; produit des capsules vidéo « choc » visant à sensibiliser le réseau communautaire, le réseau public ainsi que la population aux enjeux régionaux sur la santé spécifique des femmes. La TCMFM coordonne également des comités de travail, tel que :

♀ Comité de travail Santé des femmes, qui vise principalement à faire avancer les priorités retenues lors du colloque régional sur la santé des femmes de mars 2012;

♀ Comité Femmes autochtones : coordination et suivi du projet Maison des femmes de Manawan;

♀ Comité Femmes immigrantes (TRois sœurs);

♀ Comité régional de la MMF.

La TCMFM termine cette quatrième décennie d’existence avec 36 groupes membres, 25 membres individuelles et trois projets en cours de réalisation :

La force de l’inclusion de toutes les femmes en Mauricie : la TCMFM, un organisme phare ! (vise le renforcement de sa capacité organisationnelle, en documentant les bonnes pratiques mises en œuvre au cours des dernières années, afin d’aller plus loin et d’apporter les améliorations nécessaires);

Plan d’action en santé et bien-être des femmes. (vise à favoriser la prise en considération des besoins des femmes au moment de la planification et de la programmation en matière de santé et de services sociaux);

Visages multiples de la violence vécue par les Mauriciennes : en route vers un changement systémique. (vise à mettre de l’avant des mesures concrètes pour mieux répondre aux besoins des femmes et de lutter contre les violences qu’elles vivent).