Des capsules-vidéo pour inviter les journalistes et les responsables des communications à faire le « PARI d’une couverture neutre »

Trois-Rivières, le 15 septembre 2020 – Tandis que le projet « Plus de femmes en politique ? Les médias et les instances municipales, des acteurs clés! » touche à sa fin, la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie (TCMFM) et ses partenaires en ont aujourd’hui dévoilé les dernières réalisations : une série de quatre capsules-vidéo, ainsi qu’une étude approfondie relatant l’expérience des politiciennes face à leur couverture médiatique.

Accéder à la rediffusion de la conférence de presse

Une série de capsules-vidéo qui s’adresse aux journalistes et responsables des communications

Le contenu des quatre capsules-vidéo a été produit à partir des recommandations présentes dans les deux études de contexte médiatique produites en collaboration avec l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) (médias universitaires) et de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) (médias d’appartenance privé et médias communautaires).

Ce sont deux travailleurs.ses autonomes de la Mauricie, Camille Montreuil (productrice) et Renaud De Repentigny (vidéaste), qui ont été mandatés pour la production des capsules.

1/4 : Privilégier une formulation neutre

2/4 : Accorder autant d’espace médiatique aux femmes qu’aux hommes

3/4 : Résister à l’envie de faire des commentaires sur l’apparence

4/4 : Intégrer la lutte aux stéréotypes dans les communications

Une forme adaptée à son contexte

Le format vidéo visait à toucher un public plus large que les outils, dont l’impression était en quantité limitée et qui ont été distribués à une échelle plus régionale. Les capsules, accessibles à toutes et tous sur internet, auront l’occasion d’étendre leur portée à l’international. De plus, les vidéos étant indépendantes les unes des autres, elles permettent de sensibiliser l’auditoire sans demander trop d’engagement de la part du public, qui pourra choisir de les écouter toutes ou non, et dans l’ordre désiré. D’une durée entre 2 et 3 minutes chacune, elles sont facile d’accès.

L’étude : Les représentations médiatiques des femmes aux élections municipales : quels enjeux, quelles incidences pour les candidates?

Cette étude constitue la deuxième phase de la première recherche complétée en 2018. Au cours de la recherche menée en 2020, les candidates ont mis de l’avant le rôle des médias en politique municipale, la manière dont elles ont été représentées dans ceux-ci et l’effet que les médias ont eu sur leur campagne électorale. Elles ont partagé leurs stratégies pour composer avec les enjeux de la couverture médiatique et les conséquences que celle-ci a eue autant sur leur vie professionnelle que privée. Il est presque troublant de constater combien le contenu des capsules-vidéo, réalisées en parallèle de cette étude et alors que les responsables de leur production n’en connaissaient pas les résultats, est cohérent avec les données relatées dans l’étude.