Projets en cours

Découvrez les différents projets en cours par la TCMFM. Que ce soit pour l’égalité des genres ou les conditions de vie des femmes, la TCMFM est là.

Campagne Égalité des chances : renversons la tendance!

2023, financé par le Secrétariat à la condition féminine

De manière à donner suite à l’État des lieux régional, cette campagne a pour objectif de sensibiliser la population, les élu.e.s et les partenaires socioéconomiques aux inégalités persistantes entre les femmes et les hommes en Mauricie et de signifier l’importance de la prise en compte de l’égalité pour toutes les femmes.

À l’aide de bandes dessinées et de capsules vidéo, la TCMFM interpelle les élu.e.s et partenaires de la région, afin de faire appliquer ses cinq recommandations, soit :

  • Appliquer l’analyse différenciée selon les sexes (ADS+) dans les politiques, les plans d’action et les projets locaux et régionaux touchant en particulier à la famille, au développement social, au développement économique et à l’emploi, au transport, à la santé;
  • Obtenir des données récentes à l’échelle territoriale et régionale, ventilées selon le sexe (ADS), pour pouvoir agir adéquatement sur les enjeux d’égalité (éducation, emploi, revenu, santé, violence);
  • Assurer l’accès des femmes à des professions d’avenir et à des formations qualifiantes;
  • Valoriser les secteurs d’emploi à prédominance féminine;
  • Favoriser la conciliation famille-travail-études afin de lever un frein à l’autonomie économique et à l’engagement professionnel et politique des femmes.

La TCMFM invite également la population à devenir alliée dans l’atteinte de l’égalité entre les femmes et les hommes et entre toutes les femmes en signant un engagement contre la discrimination sur le site du Collectif Les TRois Sœurs et en faisant circuler les bandes-dessinées et vidéos produites dans le cadre de la campagne sur les réseaux sociaux de la TCMFM. Ensemble, améliorons la qualité de vie de toutes les Mauriciennes et femmes Atikamekw.

Visages multiples de la violence vécue par les Mauriciennes : en route vers un changement systémique!

2021-2024, financé par Femmes et Égalité des genres Canada

Par la concertation et les partenariats, ce projet de 31 mois vise à mettre de l’avant des mesures concrètes pour mieux répondre aux besoins des femmes et de lutter contre les violences qu’elles vivent.

Déjà en 2012, le besoin de réaliser un portrait des violences vécues par les femmes de la région a émergé du portrait de la santé des femmes en Mauricie. L’enjeu de la violence est aussi ressorti de l’État des lieux régional en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, et entre toutes les femmes. Les derniers mois n’ont fait que confirmer la nécessité de s’attarder à l’enjeu des violences dont les femmes sont victimes avec notamment l’augmentation des féminicides au Québec depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Ce projet régional concerté vise à identifier les obstacles systémiques persistants ou nouveaux à la lutte contre les violences vécues par les femmes, notamment conjugale et sexuelle, amplifiés par la COVID, et surtout de s’y attaquer dans une perspective de changement systémique.

Le projet vise trois objectifs spécifiques :

Objectif 1 : Consolider des partenariats et renforcer la concertation en mettant en place un comité stratégique sur les violences vécues par les femmes en Mauricie, constitué de membres la TCMFM, ainsi que de partenaires, afin d’accroître les réseaux et la collaboration. Pour la première année, cet objectif se concrétisera par la mise en place du comité et la réalisation d’un portrait des visages multiples de la violence vécue par les femmes en Mauricie.

Objectif 2 : Promouvoir des politiques et des pratiques inclusives en s’attaquant au sexisme et à d’autres obstacles à l’égalité des genres associés aux violences, notamment sexuelles, vécues par les femmes dans tout type de parcours de vie, par la réalisation d’actions aux années 2 et 3, qui découleront des recommandations issues du portrait.

Objectif 3 : Changer les normes et attitudes de genre préjudiciables persistantes en contestant les croyances et les hypothèses courantes sur la façon dont les gens devraient penser et agir en regard des violences, sexuelles, vécues par les femmes, entre autres par la réalisation d’actions aux années 2 et 3 qui découleront des recommandations issues du portrait.

Les membres du comité stratégique de la TCMFM, créé pour accompagner toute la démarche du projet, ont choisi de travailler plus précisément les enjeux d’accès des services pour les femmes qui vivent ou qui ont vécu de la violence conjugale en Mauricie et dans les communautés Atikamekw, et ce, avec une approche féministe intersectionnelle.

À cet égard, une étude a été réalisée en collaboration avec le Centre de recherche sociale appliquée (CRSA) menant à la production d’un rapport et d’une synthèse. L’objectif de l’étude a été de documenter les obstacles systémiques, persistants ou nouveaux, dans l’accès et l’utilisation des services privés, publics et communautaires.

Plus particulièrement, l’étude visait à mettre en lumière les différentes formes de discriminations et de vulnérabilités vécues par les femmes en s’attardant plus précisément à l’expérience : de femmes issues de l’immigration et racisées; de femmes en situation de pauvreté et/ou d’instabilité résidentielle; de femmes ayant des limitations fonctionnelles; de femmes de la diversité sexuelle et de genre; de femmes Atikamekw, vivant en communauté ou hors communauté. Le webinaire de lancement intitulé  Sortir de la violence conjugale: lancement d’une étude sur l’expérience des femmes, présente également en détails les résultats de l’étude.

Ces travaux ont alimenté l’élaboration d’un plan d’action concerté afin de contribuer à aplanir ces obstacles et favoriser l’accès aux services pour toutes les femmes.

Plan d’action en santé et bien-être des femmes

2021-2024, financé par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), dans le cadre de la mesure 5 du Plan d’action en santé et bien-être des femmes (PASBEF)

Ce projet contribuera à poursuivre l’adaptation des interventions en vue de répondre encore davantage aux besoins de l’ensemble des Québécoises, mais particulièrement celles qui se trouvent dans des situations de vulnérabilité. De plus, il vise à favoriser la prise en considération des besoins des femmes au moment de la planification et de la programmation en matière de santé et de services sociaux. À cet effet, trois objectifs spécifiques ont été définis par le comité de suivi du projet :

  • Identifier et documenter les enjeux relatifs à la santé et au bien-être des femmes en Mauricie et Centre-du-Québec;
  • Consolider les collaborations entre les organismes membres des Tables afin de favoriser un continuum et une prise en charge multidisciplinaire, dans une perspective intersectionnelle;
  • Rejoindre les femmes plus isolées sur les territoires de la Mauricie et du Centre-du-Québec en créant des événements rassembleurs et en transmettant de l’information utile sur les ressources et organismes existants dans ces territoires (pour l’an 2 – 2021-2022).

En mars 2022, la TCMFM et la TCMFCQ, en collaboration avec le CIUSSS MCQ, ont produit un premier Portrait de santé des femmes dans la région sociosanitaire de la Mauricie et du Centre-du-Québec. À la lecture des constatations issues des analyses des résultats, émane une série de recommandations pour lesquelles les deux Tables de concertation ont mis en place des actions prioritaires concertées, notamment auprès des femmes plus isolées, vieillissantes et/ou en situation de précarité :

  • Lutter contre l’isolement, notamment pour les femmes plus isolées géographiquement, économiquement, par manque de mobilité ou en raison d’un manque d’accès au numérique ;
  • Contribuer à contrer les problématiques de santé mentale en facilitant les échanges et les rassemblements et en promouvant l’accès à des ressources de santé mentale adaptées;
  • Favoriser l’accompagnement et la réintégration dans l’emploi.

C’est en novembre 2022, que la TCMFM et la TCMFCQ, en partenariat avec le CIUSSS MCQ lancent la plateforme maëlle. La plateforme a été créée pour rendre accessible les ressources dédiées à la santé et au bien-être des femmes et mieux faire connaître les services, les activités et les événements offerts par les divers organismes œuvrant auprès des femmes sur les territoires de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Pour venir palier aux constations émises dans le Portrait de santé des femmes dans la région sociosanitaire de la Mauricie et du Centre-du-Québec, les deux Tables de concertation, en collaboration avec les centres de femmes de la Mauricie et du Centre-du-Québec, ont organisé, le 4 novembre 2023, la Journée pour Elles. La journée avait pour but d’offrir aux femmes une occasion de se rassembler, de s’informer et d’échanger lors d’un rendez-vous unique dédié à la santé et au bien-être.

 

La force de l’inclusion de toutes les femmes en Mauricie : la TCMFM, un organisme phare!

2019-2024, financé par Femmes et Égalité des genres Canada

Ce projet s’étend sur quatre ans. Il vise le renforcement de la capacité organisationnelle de la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie (TCMFM). La TCMFM saisit ainsi l’occasion de documenter les bonnes pratiques mises en œuvre au cours des dernières années afin d’aller plus loin et d’apporter les améliorations nécessaires. Au terme du projet, la TCMFM pourra mieux rassembler, concerter et porter la voix de l’ensemble des groupes de femmes et communautaires de la Mauricie dans toute leur diversité sur les enjeux d’égalité entre les femmes et les hommes, mais aussi et particulièrement entre toutes les femmes.

L’année 1 du projet a servi à documenter l’état du mouvement des femmes en Mauricie et à redéfinir les enjeux qui sont ressortis comme prioritaires. La consultation des groupes présents dans chacun des six territoires de la Mauricie a été amorcée et sera finalisée à l’année 2. Le but est de définir la situation désirée pour le mouvement des femmes dans les années à venir.

Le comité-conseil mis en place détermine le cadre de référence de la consultation des groupes membres et encadre la réflexion sur un plan de communication interne. Le Centre de recherche sociale appliquée (CRSA) fournit un accompagnement pour réaliser des outils de consultation cohérents et efficients.

Le projet vise en particulier à créer ou à renforcer des liens avec des groupes représentant les femmes de la diversité : diversité ethnique, culturelle, femmes autochtones, minorités visibles, immigrantes, réfugiées, diversité sexuelle, femmes marginalisées. Dans ce cadre, la TCMFM entend soutenir, comme elle l’a toujours fait, les groupes de femmes dans leur volonté de s’organiser, notamment par l’obtention de nouvelles sources de financement. Ainsi, la TCMFM a offert son soutien à trois organisations représentant des femmes autochtones ou immigrantes pour la rédaction de réponses à un appel de projets en matière de violence conjugale entre janvier et février 2020.